Le pourboire

Tout ce qu’il faut savoir sur le pourboire

Par définition, le pourboire correspond à la gratification laissée par le client en supplément au personnel. Légalement, ce mode de rémunération correspond à un salaire dès lors qu’il fait partie des usages d’une profession. La plus connue étant la profession de serveur dans la restauration. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur ce dernier, on vous explique tout en détail ci dessous!

Afficher l’image source

L’histoire du pourboire

Le pourboire est une pratique vieille de plus de 3 siècles. C’est dire si elle est entrée dans les mœurs dans les pays où elle est pratiquée. On raconte qu’elle a vu le jour en Angleterre où le patron d’un restaurant aurait eu l’idée de poser une boîte sur le comptoir dans laquelle les clients pouvaient déposer quelques pièces pour s’assurer un service plus rapide (« to insure promptness » d’où le nom en anglais ‘tip’) ! 

Le pourboire est-il considéré comme une rémunération ?

D’après le code du Travail, le pourboire est considéré comme un salaire et doit apparaître sur la fiche de paie du salarié. Le pourboire peut constituer 100% de la rémunération totale d’un salarié ou un complément à sa rémunération. Dans tous les cas, il est soumis aux mêmes dispositions légales que le salaire.

 Combien faut-il donner ?

Complément de revenu non négligeable pour certains professionnels, l’usage veut que le client laisse 5 % du montant de l’addition au serveur, si l’on est satisfait par le service. Et cela n’a rien d’obligatoire.

Et dans les pays étrangers, comment fonctionne-t-il?

Alors que le pourboire est la norme aux États-Unis et dans le nord de l’Amérique en général, il n’est pas d’usage dans de nombreuses parties du monde. En fait, dans certains pays comme la Chine et le Japon, les personnes seront offensées si vous offrez un pourboire pour les services rendus.

SOURCE: Tout ce qu’il faut savoir sur le pourboire – Yummy Planet (yummy-planet.com)

EN

Download
the app
now